Réussir un onboarding : 7 conseils à mettre en place

Réussir un onboarding est une chose absolument essentielle chez les managers. On en parle il est vrai de plus en plus fréquemment.

Mais, en fait, de quoi est-ce qu’il s’agit ? Même si le concept est ancien, on ne parle d’onboarding que depuis quelques années. Au début de ma carrière, on parlait de l’accueil du nouvel arrivant.

Sans doute que dans le management aussi, on apprécie les anglicismes. Mais, au-delà du vocabulaire, il est important de bien démarrer l’aventure lorsque l’on intègre les effectifs d’une nouvelle entreprise ou d’une nouvelle administration. Un bon manager devra donc être capable d’organiser les meilleures conditions d’accueil à celle ou celui qui arrive.

L’onboarding commence même avant le recrutement définitif. C’est ce que nous allons voir en parcourant nos 7 astuces. C’est en appliquant celles-ci que vous pourrez réussir le premier acte de management avec la nouvelle recrue.

1) Organiser une procédure de recrutement de qualité

Un onboarding réussi commence dès la procédure de recrutement.

Lorsque l’on souhaite donner envie à un futur collaborateur de travailler avec nous, il faut être séduisant dès le début. Cela peut notamment passer par la marque employeur dont nous avons parlé dans cet article.

N’attendez pas l’arrivée effective pour sortir le grand jeu, car cela pourrait être trop tard. Les bons éléments sont toujours très exigeants, vous devez ainsi l’être également.

Si la procédure de recrutement n’est pas bien organisée, le risque est réel que la personne ne souhaite plus rejoindre notre entreprise. Aussi, dès le démarrage de la procédure du recrutement, vous devez faire preuve de sérieux et de professionnalisme. Ne croyez surtout pas que cette période est anodine. C’est à ce moment-là que le futur recruté va se faire sa première impression sur l’entreprise. C’est pendant la procédure de recrutement qu’il pourra décider de ne pas venir dans une entreprise qui fait preuve d’amateurisme.

Aussi, organisez parfaitement la procédure de recrutement comme nous l’avons vu dans cet article : faites part des diverses échéances au candidat et surtout respectez-les ! De cette manière, vous donnerez une très bonne image de votre organisation et en serez d’autant plus attractif.

2) Créer du lien entre la décision de recrutement et l’arrivée effective

Une fois que vous aurez informé le candidat que sa candidature est retenue, la collaboration commence réellement.

Vous devez absolument lier des contacts avant l’arrivée effective. Cela va passer par un lien avec la Direction des Ressources Humaines. Celle-ci va en effet se charger de récupérer les pièces nécessaires à la rédaction du contrat. Mais, elle va aussi organiser la visite médicale d’embauche.

Mais, la Direction des Ressources Humaines ne doit pas être la seule à gérer cette phase. Le manager doit commencer à créer du lien avec le nouvel arrivant. Idéalement, il peut lui proposer de visiter les locaux avant son arrivée. Il peut même le présenter à l’ensemble de l’équipe. De cette façon, lors du premier jour de travail, les présentations seront déjà faites et on gagnera du temps. De plus, cela évitera une source d’angoisse supplémentaire pour le jour de l’arrivée qui sera déjà bien assez riche.

Vous voyez donc très clairement que, même si elle est essentielle, le travail ne commence pas lors de la première journée du contrat.

3) Réussir un onboarding grâce à une première journée bien organisée

La première journée d’une nouvelle recrue doit être parfaitement bien organisée. Je peux vous assurer qu’elle est essentielle. C’est souvent la journée dont on se rappelle le plus longtemps. Et on s’en souvient d’autant plus si elle a constitué un échec.

Si ce n’est pas déjà fait, cette journée va être consacrée à présenter le nouvel arrivant à l’ensemble de ses collègues de travail. Ceci est important, car au-delà d’un onboarding réussi, il faut aussi parfaitement réussir l’intégration d’un nouveau salarié avec sa future équipe.

En fonction de son rôle et de la taille de l’entreprise, cette journée peut être aussi l’occasion de faire le tour de certains services avec lesquels le nouveau salarié va être amené à travailler.

Il n’y a en effet rien de pire que de croiser une personne dans les couloirs sans savoir de qui il s’agit.

un onboarding réussi grâce à la signature du contrat de travail

La première journée est aussi l’occasion de faire connaissance avec les membres de la Direction des Ressources Humaines. À cette occasion, il sera possible d’avoir les renseignements sur les congés, la mutuelle, les formations possibles dans l’entreprise par exemple. Cela sera également l’occasion de signer le contrat de travail et de récupérer une convocation pour la visite médicale chez le médecin du travail.

4) Réussir un onboarding grâce à la remise d’un pack d’équipements

L’arrivée est souvent l’occasion de se voir offrir tout un pack d’équipements : carte de pointage, clés des bâtiments, badge pour la machine à café par exemple.

Mais, c’est aussi l’occasion de récupérer la documentation sur l’entreprise, un mug de la structure, l’ensemble des fournitures administratives ou les équipements de protection individuelle en fonction des métiers.

Ici encore, il est essentiel de tout anticiper de manière que le nouvel arrivant se sente considéré comme quelqu’un d’important.

5) Organiser une journée de présentation

Un onboarding réussi grâce à 
 une réception collective des nouvelles recrues de l'entreprise

Lorsque plusieurs personnes arrivent en même temps, il est possible d’organiser une journée collective de présentation. Ainsi, les responsables de services pourront identifier les nouveaux arrivants.
De plus, cela leur permettra de créer un petit groupe des derniers arrivés. Fréquemment, cela crée des liens tout au long de la carrière dans l’entreprise. De plus, cela permet de se sentir moins seul et ainsi de vivre ce moment de l’arrivée de façon un peu plus tranquille.

Organiser cet accueil collectif autour d’un café et d’un message de bienvenu du chef d’entreprise ou du Directeur général peut aussi être une marque d’attention et de respect particulièrement appréciée.

6) Créer rapidement une cohésion d’équipe

La procédure d’onboarding sera d’autant plus réussie que le manager aura réussi rapidement à intégrer le nouvel arrivant à l’ensemble de l’équipe.

Il est donc essentiel de faire preuve de toutes les initiatives possibles pour que le dernier arrivé soit mis dans les meilleures conditions pour travailler avec l’ensemble de ses collègues.

Dans le meilleur scénario, il peut même être utile qu’il soit confronté à des difficultés et qu’avec ses nouveaux collègues, il parvienne à résoudre celles-ci. Le travail collectif et la solidarité sont sources d’une intégration réussie.

7) Réussir un onboarding avec un rapport d’étonnement après un mois de présence

Le rapport d’étonnement consiste à faire un point quelques semaines après l’arrivée d’un nouveau collaborateur.

Il s’agit à ce niveau de l’onboarding de dresser un premier bilan sur les manières de fonctionner de l’entreprise. Ce sera aussi l’occasion d’échanger sur les relations avec les collèges, mais également avec la hiérarchie.

Grâce à ce rapport d’étonnement, il sera possible de réajuster certaines pratiques ou de mieux expliquer certaines règles de fonctionnement. De cette façon, une nouvelle fois, vous pourrez réussir l’onboarding .


Pour conclure, il est important de rappeler que toutes les attentions dont nous venons de parler doivent être présentes quelle que soit la place des personnes dans la hiérarchie. Réussir un onboarding ne doit pas être un objectif que pour les cadres ou managers. La procédure d’accueil et d’intégration doit être la même, peu importe la position dans l’organigramme.

Cet article sur un onboarding réussi est maintenant terminé. Il ne vous reste plus qu’à le commenter et à le partager à toutes les personnes pour lesquelles il pourrait être utile.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager 😀

1 thought on “Réussir un onboarding : 7 conseils à mettre en place”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.