Prendre ses responsabilités pour un manager

Cet article fait partie de l’évènement « prendre ses responsabilités » organisé par Cyprien Guerrin du blog Vaillants Doctorants.

Les qualités d’un manager doivent être très nombreuses. Parmi celles-ci, il y a le fait de savoir prendre ses responsabilités. Mais, comme le précise Cyprien dans l’un de ses articles, il faut aussi être optimiste.

Mais, revenons à la prise de responsabilité d’un manager. À quels moments, celle-ci doit-elle apparaitre clairement ?

Manager souriant qui assume ses responsabilités
Manager souriant qui assume ses responsabilités

En tant que manager expérimenté, je pense que la prise de responsabilité doit surtout être présente dans les périodes difficiles. En effet, c’est trop facile d’être responsable lorsque tout va bien.

Avant de déterminer les hypothèses de prise de responsabilités, il convient de préciser en quoi consiste le fait de prendre ses responsabilités pour un manager.

Prendre ses responsabilités : qu’est-ce que cela veut dire ?

Assumer ses propres erreurs

Prendre ses responsabilités, pour moi, veut tout simplement dire qu’il est important d’assumer ses faits et ses actes. Il n’est en aucun cas question de les faire porter par son équipe.

Si, en tant que manager, vous commettez une erreur, assumez là ! Il n’y a rien de grave à commettre une erreur. Et, comme le dit le proverbe : « il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne font pas de bêtise ».

Il est donc hors de question de faire porter le chapeau à telle ou telle personne sous votre autorité. Si tel était le cas, vous ne seriez qu’un piètre manager.

Assurer les erreurs des membres de l’équipe

Un bon manager, comme nous l’avons déjà dit, doit avoir beaucoup de qualités. D’ailleurs, vous pourrez retrouver les principales dans cet article.

Parmi les qualités, le bon manager doit assumer les erreurs des membres de ses équipes, même s’il ne les a pas commises directement. Si une erreur a été faite, c’est qu’il n’a pas forcément bien contrôlé le travail ni assez formé la personne fautive.

L e travail du manager est, en effet, de mettre son personnel dans les meilleures conditions de réussite et d’apprentissage.

Dans quelles hypothèses prendre ses responsabilités ?

Il y a plusieurs hypothèses dans lesquelles le manager doit prendre ses responsabilités d’encadrant et ainsi montrer son réel niveau de compétence.

Prendre ses responsabilités dans les situations difficiles

Manager sur le front
Manager sur le front

Le métier de manager nécessite d’avoir souvent beaucoup de courage, car contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, il n’est pas toujours simple d’être en responsabilités.

En effet, un manager est toujours en première ligne lorsque des difficultés font leur apparition et que les résultats ne sont pas forcément à la hauteur voulue par la direction générale. Il faut donc parfois prendre ses responsabilités pour assumer certaines décisions. Et croyez-moi, ce n’est pas toujours facile de prendre des décisions qui peuvent avoir des conséquences positives, mais aussi négatives lorsque les choses ne se passent pas comme prévu. Il n’est pas rare de ramener des soucis à la maison et de voir apparaitre des vrais risques psychosociaux chez les encadrants.

Le manager peut donc être le premier félicité (encore que cela ne soit pas très fréquent 😀). Mais, il peut surtout être le premier à se faire recadrer, voire renvoyé.

C’est d’ailleurs ce que l’on voit de manière très fréquente dans le sport lorsque l’équipe ne gagne pas : le premier à se faire licencier est l’entraineur et non les joueurs qui sont sur le terrain.

Prendre ses responsabilités en étant force de proposition

Un manager est un encadrant qui doit aussi être dans l’action, la réflexion. Il ne doit pas se contenter de gérer le quotidien, mais doit proposer de nouvelles organisations, de nouveaux produits.

Cela peut paraitre évident, mais je peux vous assurer que les managers, parfois usés, se contentent souvent du quotidien. Et dans ce cas-là, il est possible de dire qu’ils ne prennent pas leurs responsabilités et que de fait, ils ne remplissent que la moitié de leurs missions.

Aussi, jeunes managers ou managers expérimentés, agissez et soyez forces de proposition. C’est de cette manière que votre compétence sera reconnue, vous pouvez me croire !

Prendre ses responsabilités en ne lâchant rien

Un manager n’est pas toujours écouté, ni entendu de sa hiérarchie. Aussi, le manager, quel que soit son positionnement dans l’organigramme, ne doit rien lâcher. Il doit se battre pour défendre ses équipes ou les projets qu’il conduit.

Il ne doit jamais abandonner et montrer que ses idées sont bonnes et méritent, a minima, d’être étudiées. Un bon manager ne doit donc pas abandonner dès le premier refus.


Nous en avons maintenant terminé avec cet article qui fait partie de l’évènement « prendre ses responsabilités » organisé par Cyprien Guerrin du blog Vaillants Doctorants. Je vous invite à lire l’ensemble des articles qui y seront publiés.

Dans l’attente, pensez à bien partager cet article et à le commenter.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager 😀

2 thoughts on “Prendre ses responsabilités pour un manager”

  1. Merci pour votre article. Je suis manager depuis plus de 10 ans dans les assurances et je me retrouve parfaitement en accord avec votre vision des choses 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.