Manager toxique : les 5 défauts majeurs

La notion de manager toxique est source de littérature de plus en plus fréquemment ces dix dernières années. De nombreux épisodes douloureux, ont montré les conséquences très néfastes d’un mauvais management.

On parle souvent de toxicité au travail et comment se protéger des collègues ou managers toxiques.

Et si l’employé qui fuyait, c’était vous ? Parce que nous avons tous nos défauts et ces défauts, dont nous allons parler ci-dessous, peuvent être très toxiques dans la communauté.

Si vous reconnaissez que vous avez l’un ou l’autre de ces défauts, il n’est jamais trop tard pour renverser la vapeur et développer de nouvelles bonnes habitudes.

Le management est un métier d’apprentissage et de soft skills ! C’est à vous d’être le manager bienveillant dont vos employés et votre entreprise ont besoin. Pour vous aider à évaluer vos compétences managériales, voici ce qui est interdit dans votre gestion d’équipe et comment corriger la situation.

Lire la suite

Vous êtes un manager qui se laisse emporter par la colère

Un manager en colère
Manager en colère


Tout ne fonctionne pas comme vous le souhaitez dans votre équipe. Un projet ne se déroule pas comme prévu, les collaborateurs font preuve de manque de compétences, d’indifférence, voire de laxisme. Cela vous rend fou et vous avez des réactions dignes de celles de Steve Jobs ou d’Elon Musk.

Si ces personnages ont changé le monde et se sont imposés comme des héros, leurs personnalités virulentes sont bien connues, il ne s’agit pas de suivre leur style de management. Eux avaient l’excuse d’être des génies !

Les remarques acerbes et autres accès de colère ne favorisent pas le développement des employés. Vous pouvez sans le savoir être qualifié de « maniaque du contrôle » ou de « manager toxique ». Pour aggraver les choses, certains employés peuvent perdre leur enthousiasme et leur confiance en eux.

Signes que vous êtes toxique : Vos collaborateurs vous évitent. Devant vous, personne ne parle.
Erreur à ne pas commettre : Croire que votre crise est pardonnée, ce n’est pas si grave, car vos collaborateurs ne la verront pas comme une attaque personnelle.

Vous essayez de vous en sortir en critiquant et en harcelant

Les membres de votre équipe vous irritent.

Vous ne pouvez pas vous en empêcher, leurs caractères vous agacent. En plus ils ne sont pas assez rigoureux.

Vous n’appréciez pas un des membres de votre équipe. Vous cherchez la petite bête, critiquez son travail, le critiquez derrière son dos, vous ne l’encouragez jamais, et encore moins le félicitez.

Si vous n’empoisonnez pas toute l’équipe, vous vous comportez comme un manager isolé et harcelant. Là encore, vous allez faire perdre confiance et les dégâts psychologiques peuvent être énormes !

Signes que vous êtes toxique : vous avez un bouc émissaire parmi les membres de votre équipe qui est celui qui supporte vos agressions verbales quand vous êtes de mauvaise humeur, ce qui ne devrait pas arriver en tant que manager.
Erreurs à ne pas commettre : se livrer à des jugements subjectifs ou critiquer ses collaborateurs sans prendre des mesures spécifiques axées sur leur progression.

Vous êtes un manager toxique qui a ses chouchous


Au lieu d’être équitable, vous avez vos collaborateurs préférés. Vous leur confiez toujours les meilleurs documents, les plus beaux compliments, et vous leur exprimez une grande compréhension, tandis que d’autres subissent le moindre retard.

Bien qu’il soit important de dire merci aux personnes les plus impliquées, vous ne pouvez pas vous permettre de gérer de manière inégale et de « tenir sur la tête du client ». Par exemple, les primes et les récompenses doivent être basées sur des performances spécifiques et mesurables, et non sur une amitié ou une bonne entente avec l’un de vos employés ou d’autres employés.

Signes que vous êtes toxique : vous avez une cour d’admirateurs qui n’est pas forcément sincère et qui vous suit davantage par peur que par adhésion.

Un manager toxique qui blâme les autres au lieu de les responsabiliser

Manager en colère après une employée
Manager en colère


Lorsqu’une tâche échoue, vous remontez généralement dans le temps pour déterminer la raison de l’échec. Un tel est tombé malade le mauvais jour. Un tel a mal rapporté des informations importantes. Un autre a oublié de vous envoyer un e-mail, et c’est le drame.

Vous ne faites pas confiance à votre équipe ! Tout au long de l’histoire, vous n’êtes évidemment jamais remis en question, même si votre métier de manager est (et aussi) de savoir rattraper les erreurs des autres, de gérer l’état d’avancement d’un projet à un moment donné.

Ici, vous êtes toxique dans le sens où vous n’assumez pas le rôle d’un manager, responsable bien sûr du succès, mais aussi de l’échec. Je vous invite à relire cet article sur la responsabilité du manager.

Je connais aussi des managers toxiques qui font peser le poids de leurs échecs ou de leurs erreurs sur leur hiérarchie. Celle-ci ne leur donnerait pas les moyens. Cette manière de procéder est particulièrement mauvaise. En effet, les employés ont tendance dans ce cadre à se retourner aussi contre la direction.


Signes que vous êtes toxique : Lorsque vous cherchez les raisons d’un échec, vous ne voyez que les erreurs des autres, pas les vôtres. Au lieu de cela, vous vous attribuez le mérite de leur succès.

Vous êtes un manager toxique qui se retranche dans la paranoïa

Personne ne veut travailler avec vous.

Vous sentez bien que les membres de votre équipe vous critiquent, et vous vous méfiez de telle ou telle personne qui vous a jeté un regard méprisant et hautain.

Un autre semble saboter le travail que vous lui demandez. Il est évident que votre équipe se ligue contre vous !

Si vous avez ce genre de pensée, c’est que vous êtes en train de devenir paranoïaque. Ce travers n’est pas très compatible avec la mission de manager.
Vos mauvaises pensées vous poussent dans vos retranchements, vous prenez vos distances. Vous ne faites confiance à personne, ne déléguez plus rien et devenez désagréable.

À force de froideur envers votre équipe, votre pressentiment devient réalité, et vos collaborateurs se liguent effectivement contre vous.

Pensez donc toujours très modestement et dites-vous que vous n’avez pas forcément raison (même si vous n’avez pas forcément tort 😀 )


Si vous vous reconnaissez dans l’un ou l’autre de ces travers, il n’est jamais trop tard pour renverser la vapeur et prendre de nouvelles bonnes habitudes. Le management s’apprend et le savoir-être se travaille !

À vous d’œuvrer pour devenir le manager bienveillant dont vos collaborateurs et votre entreprise ont besoin.

Si vous connaissez des personnes qui sont dans cette situation, vous pouvez peut-être leur partager cet article. Une lecture attentive pourra leur permettre de s’améliorer.

Cet article très intéressant pourra aussi leur offrir un complément d’information.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager 😀

2 thoughts on “Manager toxique : les 5 défauts majeurs”

  1. Quel horreur ! J’ai l’impression qu’on a tous eu un manager toxique un jour, en tous cas ça me rappelle personnellement de très mauvais souvenirs. Il faudrait former les managers à la bienveillance…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.