Génération Z : 5 astuces pour les recruter et les garder

Jeune femme de la génération Z au travail avec son smartphone
Jeune femme au travail

La génération Z fait de plus en plus parler d’elle en entreprise et dans le monde du travail en général. En effet, ces jeunes, bien différents des générations précédentes, doivent être manégés d’une autre manière que leurs parents.
Vous rencontrez peut-être des difficultés pour comprendre ces jeunes adultes si différents de vous. C’est normal ! Nous allons vous offrir quelques conseils pour vous faciliter la vie au quotidien.

Mais, surtout, pensez dès le départ à intégrer que ces jeunes sont différents de vous. Ne tentez pas de les gérer avec vos valeurs, car si tel est le cas, vous allez vous planter.

Je vous invite à relire cet article sur les tendances du management en 2022.

Génération Z : Comment la définir ?

Les premiers représentants de la génération Z sont entrés il y a quelques années sur le marché du travail.

Il s’agit des personnes nées entre 1995 et 2010 et qui se caractérisent essentiellement par leur aisance avec le numérique.

Certaines entreprises ont donc quatre générations sur le même lieu de travail. Par conséquent, en tant que managers, il devient important d’apprendre à connaître ces nouveaux arrivants. Il est essentiel de comprendre les éléments de leur motivation au travail.

Voici quelques notions de base pour mieux comprendre le fonctionnement des jeunes de la génération Z :

  • Ils n’ont jamais connu la vie sans connexion Internet.
  • Ce sont de gros consommateurs de produits de technologie, de jeu, y compris les consoles.
  • Ils se soucient plus de leur vie privée que leurs ainés : le travail n’est pas forcément au centre de leurs préoccupations
  • L’honnêteté et la transparence sont leurs valeurs fondamentales. Ils sont bien éduqués, en quête de vérité et pragmatiques.
  • Contrairement aux générations précédentes, la génération Z privilégie l’égoïsme dans sa carrière et prend ses responsabilités.
  • Dans un monde numérique marqué par l’incertitude économique, sociale et environnementale, les jeunes travailleurs aspirent à une vie moins stressante et n’hésitent plus à changer d’environnement, d’entreprise, de travail ou de mode de vie pour faciliter leur développement personnel.

Génération Z : Comment la fidéliser ?

Plusieurs astuces méritent d’être évoquées. En utilisant celles-ci, vous mettez toutes les chances de votre côté de recruter et de fidéliser ces jeunes si exigeants.

Astuce 1 : Concentrez-vous sur l’expérience collaborateur pour fidéliser la génération Z

S’il y a une exigence sur laquelle la génération Z ne fera aucun compromis, c’est le bien-être au travail.

Dans un environnement professionnel, la bonne entente, la convivialité, la transparence et les bonnes relations avec les collègues sont des critères essentiels.

Les organisations qui veulent retenir les salariés de la génération Z doivent être irréprochables en matière de qualité de vie au travail (QVT) et d’équilibre travail-vie personnelle. Les mesures prises par la direction doivent être spécifiques. On ne parle pas ici d’installer des teambuildings ou du baby-foot. On parle de mettre en place un environnement de travail sain.

Lors de l’embauche, miser sur les qualités humaines autant que sur les qualités professionnelles est primordial pour s’épanouir, s’engager, contribuer positivement à la performance de l’entreprise et développer une expérience collaborateur humaine.

Astuce 2 : Tenez compte de la santé mentale des employés de la génération Z

La crise du Covid-19 a touché de manière disproportionnée les personnes nées après 1995, dont la santé mentale s’est dramatiquement détériorée, selon la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques.

De plus, marquée par un climat économique et social difficile, la génération Z est plus pessimiste quant à son avenir que les générations précédentes. Cette situation s’est accentuée depuis la crise sanitaire.

Par conséquent, il est également nécessaire que les entreprises jouent un rôle dans le soutien et l’amélioration de la santé mentale de leurs employés. Près de sept répondants sur dix affirment que les régimes d’avantages sociaux et de bien-être offerts par leur employeur rendent une entreprise plus attrayante (68 %).

Astuce 3 : La flexibilité pour fidéliser la génération Z

Une équipe génération Z au travail
Équipe jeune au travail

Par ailleurs, la liberté est une valeur chère aux natifs du numérique dans le sillage de la crise sanitaire où étudiants et jeunes actifs travaillent en grand nombre à distance.

Dans le monde professionnel, la flexibilité est leur critère privilégié : flexibilité des horaires de travail, adaptabilité au lieu et au style de travail (télétravail, flex offices, etc.). Dans ce cadre, ils sont très favorables à la semaine de 4 jours.

Et pour cause, cette flexibilité permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle. Mais, elle enfreint également certaines règles jusque-là ancrées dans les bureaux physiques. Ces nouvelles approches obligent les jeunes travailleurs à organiser leur temps et à être conscients de leur raison d’être. Cela leur permet de progresser plus vite et de devenir responsables et autonomes sous la supervision de leurs managers.

Les employeurs doivent établir une gestion basée sur la confiance et le contrôle des résultats du travail. Ils doivent oublier l’application de procédures parfois dépassées.

Astuce 4 : Choisissez de varier les missions

Le lieu de travail est différent de celui des baby-boomers. Les jeunes ne passent plus toute leur carrière dans la même entreprise comme pouvaient le faire leurs parents, mais surtout leurs grands-parents.

La nouvelle génération a des parcours professionnels plus diversifiés. Elle ne veut donc pas porter un « carcan » de compétences et de missions.

Et pour cause, bénéficier d’expériences diversifiées est un atout indéniable pour une nouvelle génération de professionnels dans un marché du travail instable et en constante évolution.

Pour que les jeunes travailleurs s’épanouissent, il est important que les entreprises puissent leur proposer des tâches stimulantes et variées. De cette manière, ils pourront développer leurs compétences.

Astuce 5 : Les générations Z attendent plus de soutien de la part de leur entreprise

La génération Z, consciente des difficultés économiques actuelles, est plus susceptible que toute autre génération d’attendre des cotisations supplémentaires au régime de retraite. Elle attend aussi un soutien de ses employeurs au-delà du salaire.

Une participation au paiement de la mutuelle ou d’une prévoyance est aussi une chose qui est particulièrement attendue.

En fait, ces jeunes ont besoin d’être écoutés, mais aussi soutenus comme ils pourraient l’être de leurs parents.


Une entreprise doit regarder au-delà d’un simple lieu de travail pour ses employés, elle doit considérer l’accompagnement qu’elle peut apporter à chaque employé afin de les fidéliser et de se différencier de ses concurrents.

Pour mieux recruter et fidéliser les générations Z, il est donc impératif de mieux comprendre leurs motivations, leur vision du métier et leurs aspirations.

Cela permet de leur offrir une expérience collaborateur à la hauteur de leurs attentes tout au long de leur carrière.

Aussi, amis managers, adaptez votre manière de gérer les membres de votre équipe en fonction de leur âge ; c’est important.
Si cet article vous a plu, merci de le partager et de le commenter. Cela me fera très plaisir 😀

Si vous souhaitez avoir de nouvelles informations, vous pouvez aussi lire cet article.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager 😀

3 thoughts on “Génération Z : 5 astuces pour les recruter et les garder”

  1. Article très juste sur cette génération Z . C’est plus facile de les comprendre et les manager après avoir lu cet article 🙂 merci beaucoup .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.