You are currently viewing 4 habitudes productives à mettre en place

4 habitudes productives à mettre en place

Gagner en productivité est un objectif que beaucoup d’entre nous recherchons. Quelles sont les habitudes productives les plus efficaces ? Quelles sont celles qu’il convient d’abandonner pour s’améliorer ? Nous avons déjà abordé la question de la productivité dans un précédent article. Ce qui montre bien qu’il s’agit de quelque chose d’important.

Beaucoup de gens pensent que la discipline est au centre de tout et que pour gagner en productivité, nous devons :

  • Rester concentré
  • Développer notre endurance
  • Boostez notre volonté
  • Être fort

Je pense très sincèrement qu’une alternative est tout à fait possible. D’autant que même si notre cerveau évolue au fil des siècles, il n’est pas fait pour résister à la tentation.

Et si la meilleure façon d’être plus discipliné était d’en faire moins ?

Si vous faites quelque chose de difficile physiquement ou mentalement, essayer de faire encore plus d’efforts risque de vous faire échouer parce que vous êtes déjà fatigué et épuisé.

Et si vous adoptiez une approche totalement différente ?

Une habitude productive consiste à se reposer.
Le repos pour être plus productif

Si vous avez lutté pendant longtemps pour être plus discipliné sans grand succès, je vous invite à travailler pour éliminer ces quatre habitudes.

1. Première habitude productive : Abandonner l’autocritique

Des croyances qui viennent de l’enfance et qui ne sont pas des habitudes productives

Beaucoup d’entre nous grandissent en croyant que si nous ne sommes pas durs avec nous-mêmes, nous ne réussirons pas. Et si nous ne réussissons pas d’un point de vue professionnel, nous ne serons pas des personnes de qualité.

Ainsi, très tôt dans la vie, nous développons des habitudes mentales de jugement de soi et d’autocritique…

  • Nous nous disons que c’est « idiot » de se sentir nerveux à propos de la présentation à venir que nous devons faire. Que c’est stupide de paniquer pour l’entretien de recrutement que nous devons passer.
  • Nous nous répétons à quel point nous sommes «paresseux» chaque fois que nous nous retrouvons à procrastiner.
  • Nous nous reprochons d’être distraits et de perdre notre concentration chaque fois que nous ne sommes pas aussi productifs que nous pensons devoir l’être.

Et pourtant, nous réussissons toujours dans une certaine mesure : nous obtenons de bonnes notes, allons dans une bonne école, obtenons un bon travail, …

Vraiment ou trop souvent, certaines personnes pensent qu’elles sont efficaces parce qu’elles sont dures envers elles-mêmes. Mais en fait, cela n’a rien à voir, ce ne sont que des idées reçues ! Ce ne sont pas forcément des habitudes productives.

Adoptez cette habitude productive !

La preuve en est que lorsqu’ils apprennent à abandonner leur habitude d’autocritique et de jugement, ils sont en fait capables d’être plus productifs et autodisciplinés !

En fin de compte, l’autocritique ne fait que générer beaucoup de honte, d’anxiété et une faible estime de soi. Cela nuit à notre capacité à être plus discipliné.

D’autre part, l’autodiscipline vient relativement naturellement lorsque vous vous traitez avec compassion et compréhension.

Alors rendez-vous service et essayez une petite expérience : quel que soit le domaine dans lequel vous aimeriez être plus discipliné, qu’il s’agisse de votre régime alimentaire, de votre programme d’exercices, de vos objectifs de croissance personnelle ou de vos tâches professionnelles, prenez une semaine et essayez de pratiquer l’auto-compassion plutôt que le jugement de soi et voyez ce qui arrive à votre niveau de discipline.

Vous l’avez compris : soyez bienveillant avec vous et vous gagnerez en productivité.

2. Couper les distractions à la source pour être plus productif

Il y a une tendance étrange que j’ai remarquée chez les gens qui pensent qu’ils ne sont pas assez disciplinés : ils utilisent la recherche de l’amélioration comme approche principale pour gérer les distractions…

  • Ils cherchent des moyens de se concentrer davantage
  • d’avoir plus de volonté
  • de résister à la tentation
  • Etc.

Comme si les distractions étaient cette force totalement inévitable sur laquelle ils n’avaient aucun contrôle.

Mais voici le truc :

Alors que certaines distractions sont inévitables et doivent être traitées, un grand pourcentage de distractions pourrait tout simplement être évitées en premier lieu.

Sortez les tentations de votre vue

L’un des domaines de ma vie où je suis assez discipliné est mon écriture. J’essaie d’écrire une heure ou deux tous les matins.

Bien sûr, avec Internet à portée de main, il est incroyablement facile de se laisser distraire. En fait, le simple fait de voir mon téléphone posé sur mon bureau à côté de moi conduit souvent à être distrait de l’écriture, à naviguer sur les réseaux sociaux, puis à se sentir mal dans sa peau pour avoir été distrait.

Eh bien, au lieu d’essayer plus fort de résister à la tentation de vérifier mon téléphone pendant mon temps d’écriture, vous savez ce qui fonctionne bien mieux ? Écarter toute source de tentation.

Quand je m’assieds pour écrire, soit je mets mon téléphone dans le tiroir de mon bureau, soit je le laisse dans une autre pièce.

Je sais que je n’ai tout simplement pas assez de volonté pour résister constamment à la tentation de me laisser distraire avec mon téléphone. Alors, je le supprime en premier lieu comme source de distraction.

De la même manière…

  • Je travaille sur les dossiers de fond tôt le matin avant que quelqu’un d’autre ne soit au bureau afin que les autres personnes et les événements ne puissent pas me distraire.
  • Je garde mon bureau propre et j’enlève tous les papiers, livres, notes, etc., car tout cela est une source de distraction.

Les tentations sont plus fortes que nous

N’essayez jamais de faire face à une distraction qui aurait pu être complètement éliminée.

Vous pouvez appliquer ce principe à de nombreux domaines de discipline

  • Supposons que vous vouliez être plus discipliné dans votre nouveau régime. Ne comptez pas sur la volonté pour éviter de manger de la glace chaque soir. Arrêtez simplement d’en acheter en premier lieu.
  • Si vous voulez arrêter de regarder autant la télévision la nuit pour pouvoir vous coucher à une heure raisonnable, sortez votre téléviseur de votre chambre.
  • Vous voulez vraiment utiliser cet appareil pour abdominaux que vous avez acheté ? Mettez votre télévision dans la même pièce que votre machine à abdos et regardez vos séries préférées en faisant votre sport

Au lieu d’essayer de vous changer, vous voyez qu’il peut-être plus simple d’ essayer de changer votre environnement.

3. Faites des choses que vous aimez

Inspirez-vous des meilleurs qui ont d’excellentes habitudes productives

Si vous regardez attentivement les personnes qui semblent très disciplinées, concentrées et capables de faire constamment les choses qu’elles ont l’intention de faire, un modèle commun qui émerge est qu’elles aiment ce qu’elles font.

Ce peut être le cas de grands sportifs, d’artistes, mais ce peut aussi être votre cas si vous faites ce que vous aimez.

Si vous regardez les gens qui réussissent à faire de l’exercice régulièrement – jour après jour au fil des ans – ce que vous verrez généralement, c’est qu’ils ont trouvé une forme d’exercice qu’ils apprécient vraiment. Cela signifie qu’au lieu d’avoir à se pousser à faire du sport avec volonté et discipline, l’exercice les attire parce qu’il est intrinsèquement gratifiant et plaisant pour eux.

Un autre exemple:

On me demande souvent comment je suis capable d’écrire autant en plus d’un travail à plein temps. Les gens veulent connaître les techniques et les cadres que j’utilise pour rester productifs. Et même si j’en ai quelques-uns, la raison la plus importante est simplement celle-ci : j’aime vraiment écrire.

Bien sûr, c’est parfois difficile. Mais la raison pour laquelle je suis capable de le faire régulièrement n’est pas tant que j’ai une grande discipline (ce n’est pas le cas) que le fait que je suis toujours prêt à travailler sur quelque chose qui m’intéresse vraiment.

La raison pour laquelle tant de gens ont du mal à être plus disciplinés est qu’ils choisissent les mauvaises choses sur lesquelles travailler.

Il est très difficile de maintenir une habitude productive ou une routine si vous n’avez pas de motivation intrinsèque qui travaille pour vous – si vous ne trouvez pas la chose et le processus que vous travaillez vers une récompense en soi.

Sortez des sentiers battus, voilà une bonne habitude productive !

La raison pour laquelle tant de gens choisissent de travailler sur des choses qui ne sont pas intrinsèquement motivantes est qu’ils ont subi un lavage de cerveau pour ignorer leur propre curiosité.

Habituellement, à un âge précoce, ils étaient découragés de suivre leurs propres intérêts et on leur disait de suivre ce que les autres pensaient être important ou valable : faire un bac S, une école de commerce…

Ignorer votre propre curiosité est une configuration pour une motivation chroniquement faible et une mauvaise discipline.

D’un autre côté, lorsque vous commencez à écouter et à poursuivre les choses qui vous intéressent vraiment, vous trouvez des choses vraiment gratifiantes et agréables. Et lorsque vous travaillez sur des choses qui sont vraiment gratifiantes et agréables pour vous, la discipline et la motivation prennent soin d’elles-mêmes.

4. Parmi les meilleures habitudes productives, il y a le fait d’arrêter de penser à vos objectifs pour gagner en productivité

Ne soyez pas obsédé par vos objectifs !

Il est bon d’avoir des objectifs, mais trop y penser a tendance à avoir des effets contre-productifs. La bonne habitude productive consiste donc à penser le moins possible à des objectifs qui n’auront pour seul résultat que de vous mettre une pression inutile.

Si je suis un débutant complet en piano, mais que je passe des heures à rêver à quel point ce sera génial d’être vraiment bon en musique, je vais me sentir encore plus mal à propos de mon manque de compétence actuel. En conséquence, je suis beaucoup plus susceptible de me décourager et d’abandonner.

Autre exemple :

Si mon objectif est de perdre 10 kilos. Si je passe des tonnes de temps à penser à peser 70 kilos au lieu de 80, je vais me sentir découragé à chaque fois que je vais monter sur la balance pour suivre mes progrès et constater que je n’ai pas atteint mon objectif.

Une fois que vous avez défini un objectif, vous devez concentrer votre attention sur les petites actions qui vous mèneront éventuellement à votre objectif. Les bonnes habitudes productives consistent à atteindre un objectif étape par étape.

Si votre objectif est de jouer du piano comme Frédéric Chopin, vous ne devriez probablement pas passer trop de temps à penser à jouer comme ce grand musicien. Au lieu de cela, concentrez-vous sur l’amélioration de votre pratique et puis sur la sensation de bien-être lorsque vos doigts commencent à devenir efficaces pour jouer une mélodie

Ou, si votre objectif est de perdre ces 10 kilos, concentrez-vous sur le fait d’aller à la salle de sport 5 jours par semaine et de ne pas faire d’écart alimentaire. Parce que si vous restez concentré sur ceux-ci, vous serez beaucoup plus susceptible de remarquer le succès, ce qui est gratifiant et augmente votre motivation à continuer. Et si vous continuez à faire ces choses, vous finirez par atteindre votre objectif.

Un bon objectif est un objectif oublié

Si vous avez du mal à atteindre un objectif ou à rester discipliné sur quelque chose, c’est peut-être parce que vous vous concentrez trop sur l’objectif.

N’oubliez pas : lorsqu’il s’agit d’objectifsfixez-les et oubliez-les .

Concentrez-vous sur les petites routines et les petites victoires qui, si elles sont accomplies de manière cohérente, vous mèneront à votre objectif final.

« La façon dont vous escaladez une montagne est plus importante que d’atteindre le sommet. »Yvon Chouinard


Pour conclure sur cet article, vous voyez donc bien qu’il peut être pertinent de changer votre vision des choses et vos habitudes productives. Nous ne sommes pas faits pour être disciplinés. Notre cerveau et plus particulièrement notre cortex préfrontal n’est pas fait pour résister à la tentation.

Alors mettons en place des astuces et techniques pour nous améliorer. Il ne vous reste plus qu’à partager cet article à 2 ou 3 personnes qui ont besoin de changer leur état d’esprit.

N’hésitez pas non plus à commenter ces idées.

Pour une vision complémentaire, vous pouvez lire cet article sur des habitudes à abandonner.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager 😀

La publication a un commentaire

  1. A.Sophie

    Merci Stéphane pour ces rappels. Le lavage de cerveau concernant nos choix, nos motivations et nos passions prend une grand place sur nos choix. Si nous pouvons nous détacher des avis des autres, nous aurons la fierté d’aller au delà de nos blocages. Mais faut-il encore savoir identifier ce qui nous bloque !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.